Accueil

23/12/2009

Omettre ? Prêts !

posté à 20h59 dans "Analyse"

 

La démocratisation des GPS pour le vélo et la course-à-pied ainsi que leur perfectionnement avec les dernières puces associée à l'existence d'outils en ligne comme Garmin Connect apporte une réponse précise (ou du moins beaucoup plus précise que les précédents outils type compteur vélo) aux sempiternels débats sur les véritables distances qui alimentent les discussions d'après-course ou chaque nouvelle performance.

 

J'ai donc fait quelques recherches (basées sur les fichiers publics en ligne et privés en ma possession) sur les diférents Ironman de l'année 2009 + quelques distances Ironman hors WTC (ceux en France + le célèbre Roth), éliminé les différents bugs, corrigé les fichiers avec déclenchement tardif de la puce etc... éliminé ceux où les données étaient insuffisantes et voici donc un petit récap des distances réelles à 200m près (sachant pour avoir une grosse base de données GPS vs compteur Jons - l'outil de labellisation FFA qu'une mesure GPS sur-estime d'environ 0,5% la distance réelle et 0,1% à vélo).

 

Classement par ordre chronologique

Classement croissant en fonction de la correspondance avec les distances annoncées

 

Restent de nombreux paramètres (dénivelé, météo, revêtement,...) qui rendent, de toute façon, incomparables les courses entre elles mais le minimum syndical (réussi par le Ch'triman et tous les IM nord-américains + australiens si l'on rajoute les distances dans le parc) pour un sport qui se veut crédible est d'avoir des distances fiables et non flatter son "client" avec des dénivelés ultramajorés (cf. Embrun) par rapport à la réalité ou des distances largement écourtées (cf. Nice) ou défendues mordicus comme étant fiables (cf. Roth) alors qu'elles ne le sont pas.

 

Quelques limites et réserves : les parcours peuvent changer d'une année sur l'autre (il ne s'agit que courses 2009 dans ce tableau) et même si j'ai éliminé (notées PADD) les calculs n'ayant pas au minimum 3 valeurs fiables, plus grande sera la base de données, plus on se rapprochera encore plus de la réalité.

Quelques intérêts : pouvoir (notamment sur le marathon) comparer plus précisément ses progrès et avoir une base de données la plus large donc la plus fiable et précise possible. A titre anecdotique quoique, dégager une constante de la persistance du romantisme latin face à la rigueur anglo-saxonne. Bref, c'était pour dire rien du tout...ou presque.

 

Vivement la reprise... le 1er janvier pour arrêter d'omettre des mètres et enfin ajouter des joutes à mon calendrier 2010.

 

 

 

 

 


Autre news:
22/08/2017 : Hard Corps ou quand le noyau dure
07/01/2017 : back stAGe
14/10/2016 : Bec & Ongles
21/09/2016 : Le bon mot ment face à l'instant damné
27/01/2016 : Disque court, de la méthode...
24/08/2015 : Sauver les meubles (sans finir en kit ®)
19/06/2015 : wInnIcot
19/02/2015 : Quand le temps t'accule, tant pis ! Oeuvre et le pull, prends !
24/12/2014 : Il était temps (petit navire)
12/09/2014 : Faire des vo3ux avec du n9uf !


» Consulter les archives

RSS